6 août 2021

Combien de temps doit durer la promenade de mon chiot ?

Si la promenade du chiot est indispensable pour son développement et son bien-être, elle doit se faire selon certaines règles : Type de balade, temps de promenade, fréquence des balades… Les sorties sont nécessaires pour l’apprentissage de la propreté et très utile pour les prémices de l’éducation canine, notamment le suivi naturel, le rappel et la marche en laisse (Découverte de la laisse et du collier). Privilégiez toujours plusieurs petites balades plutôt qu’une seule plus longue, trop longue pour lui même si il vous laissera penser le contraire. Pendant ces balades laisser le renifler les odeurs, faite lui découvrir des nouveautés, sociabilisez le avec d’autres chiots, chiens, animaux, humains, enfants…

Tableau des temps de marche en balade

La règle est la suivante, 5 minute de balade par mois d’âge, ainsi pour le chiot de 2 mois, pas plus de 10 minutes de balade, pour le chiot de 3 mois, pas plus de 15 minutes de balades… etc… Voir le tableau récapitulatif des durées de balade ci-dessous.

Âge du chiot Durée de la promenade
2 mois 10 minutes
3 mois 15 minutes
4 mois 20 minutes
5 mois 25 minutes
6 mois 30 minutes
7 mois 35 minutes
8 mois 40 minutes
9 mois 45 minutes
10 mois 50 minutes
11 mois 55 minutes
1 an 1 heure

Ne grillez pas les étapes, soyez patient, une fois votre chien adulte vous aurez tout le temps de profiter avec lui de longues balades

Les activités à proscrire lors de ses sorties

On parle ici de marche tranquille et pas de course à pieds. Il est fortement déconseillé d’emmener son chiot pendant votre séance de jogging même sur une courte durée. Il doit marcher à son rythme et ne pas courir en continu sur le rythme que vous lui imposé. Cela concerne uniquement les promenades, pour ce qui est du jeu dans le jardin, il n’y a pas de limite, il est libre de jouer (seul) autant qu’il le souhaite, cela ne concerne bien entendu pas les activités ou vous participez, comme les jeux de balles, de cordes etc… Libre dans le jardin et non soumis à vos stimulations il peut ainsi se dépenser comme il le souhaite et se reposer comme il le veut. Il est déconseillé de faire sauter le chiot, que ce soit pour jouer ou pour une activité, ainsi pas de saut si vous souhaitez l’initier à l’agility, uniquement des exercices au sol, pas de montée ni de descente du coffre de la voiture seul, vous devrez le porter. N’abusez pas des promenades avec fort dénivelé, ou avec des obstacles, préférez toujours le plat pour ses débuts. Pas d’escaliers non plus pour le jeune chiot, car vous privilégiez ainsi un gros risque de développement de dysplasie de la hanche.

Lui apprendre à se calmer et à se reposer

Votre chiot ne saura pas vous montrer qu’il est fatigué, il va constamment vouloir dépasser ses limites, c’est pour cela que c’est à vous de le canaliser dans ses dépenses.

Lorsque vous rentrez de promenade votre chiot semble encore plein d’énergie, il est hyperactif, il court partout et ne se pose pas. Contrairement à ce que vous pourriez penser, c’est que la balade que vous venez de lui proposer était trop longue, vous l’avez sur stimulé. En continuant ainsi des balades trop longues pour lui vous allez obtenir l’inverse de l’effet escompté, un chiot survolté, toujours en demande, et plus tard un chien adulte qui ne saura jamais se poser… Certains chiots ont également du mal à se reposer d’eux même, c’est notamment le cas des races dîtes de travail : Berger Belge Malinois, Border Collie, Berger Australien… Ne les sur-stimulez pas, apprenez leur au contraire à se reposer dans leur panier, sans cette prise de conscience de votre part vous risquez de le regretter plus tard, aussi bien pour sa santé physique que mentale.
Votre chiot est en pleine croissance, il a besoin de phases d’exercices mais également aussi de beaucoup de repos. Votre chiot n’a pas besoin de courir pendant des heures pour être fatigué et bien dormir la nuit, plutôt que l’exercice physique, privilégiez les exercices mentaux, les jeux de réflexion, un véritable atout pour son attention et sa future éducation. En intensifiant les sorties et activités physiques vous allez également développer son endurance et entrer dans un cercle vicieux ou pour l’apaiser il lui faudra toujours plus. Plus vous abusez des balades longues plus vous risquez les séquelles physiques graves à court, moyen, long terme.

Une fin de croissance fonction de la race du chien

Si les races de petite taille terminent leur croissance vers 6 mois, les chiens de grandes races eux continuent leur croissance bien après un an. Pour cela il est important d’être vigilant, notamment pour les grands chiens, vous devez continuer à limiter le temps de balade même après 12 mois, parfois jusqu’à 2 ans. Parlez en avec votre vétérinaire, votre éducateur canin, votre éleveur pour connaitre la durée de balade idéale, cela est d’autant plus vrai si la race de votre chien a des prédispositions pour des complications : Dysplasie, ligament croisés… Adaptez toujours la balade en fonction de lui, de la difficulté, de la météo et notamment de la température ( en été préférez les sorties tôt le matin et tard le soir).

Respecter la durée de promenade du chiot, c’est mettre toutes les chances de son côté de le voir grandir sans séquelles physiques mais aussi de lui permettre de se développer sans développer des troubles d’hyperactivité