17 janvier 2020

L’éducation amicale de votre chiot

Votre chiot vient d’arriver à la maison, vous souhaitez commencer son éducation, voici ce qui vous attends…

Une méthode positive et coopérative

Qui dit école dit éducation, une éducation bienveillante et respectueuse de votre petit animal. Une méthode 100% positive visant à créer une relation de complicité, une relation de confiance. Pas de techniques d’intimidation, aucune violence verbale, psychologique ni physique cela va de soi…
L’utilisation du renforcement positif est de rigueur, récompenses, encouragements, motivation et surtout : Patience et persévérance…

L’accueil et les débuts de votre petit chien

Accueillir un chiot, c’est la responsabilité de lui apprendre un certains nombre de choses, notamment ce qui incombe au chiot comme entre autre l’apprentissage de la propreté, contrôler les mordillements, anticiper les destructions, contrôler les aboiements, lui apprendre à rester seul… Pour tous ces petits enseignements, n’hésitez pas à vous faire conseiller par votre éducateur canin.

Lui apprendre la propreté

Si votre chiot fait régulièrement ses besoins à l’intérieur, ce n’est pas pour vous provoquer, avant ses 6 mois il n’a pas encore les moyens physiques de se retenir très longtemps et qu’on ne lui pas encore appris où il était préférable de se soulager… C’est un apprentissage à faire, selon les chiots cela se fait plus ou moins rapidement.

Lui apprendre à ne par mordiller

Le mordillement chez le chiot est un grand classique, mais avec ses petites dents pointues, cela fait rapidement mal. Ses dents de laits vont tomber vers 4 mois, mais leurs poussées font qu’il va se soulager en mordillant. Par nature le chien a également un besoin physiologique de mordillage, il est important de lui apprendre dès son plus jeune âge ce qu’il a le droit de mordre et ce qu’il n’a pas le droit.

Anticiper la destruction

Si votre chiot mordille les pieds des meubles, fait des dégâts sur vos chaussures, ce n’est pas non plus pour vous ennuyer, c’est d’une part parce qu’il a besoin de se faire les dents, d’autre part parce qu’il a besoin de s’amuser, de s’occuper. Apprenons lui à mordiller ce qu’il a le droit de mordiller, et à laisser ce qu’il n’a pas le droit…

Contrôler les aboiements

En aboyant votre chiot vous communique quelque chose, quoi, sans rendez-vous avec l’éducateur, difficile parfois d’identifier la raison. Il a pu entendre un bruit, ce peut être de l’ennui ou de la frustration, il peut vouloir capter votre attention, vous avez peut-être sans le savoir en sorte qu’il aboie… Apprenons lui à stopper les aboiements, à aboyer sur commande, évidemment sans collier anti-aboiement, sans collier électrique, à ultra-son ou autre…

Lui apprendre à rester seul

Vos obligations professionnelles, votre emploi du temps font que vous allez devoir laisser votre chiot seul, apprenons lui à vous attendre dans le calme, sans stresser, sans tout détruire, sans aboyer, pleurer ni hurler à la mort pendant vos absences…

Les ordres d’obéissance de bases

Tout commence par les basiques de l’éducation canine, les ordres obéissance classique que votre chiot doit apprendre. Ces apprentissages lui permettront de s’épanouir au milieu des humains et de ne pas se mettre en danger. Avant d’apprendre à votre chiot des tours amusants, soyez certains qu’il maitrise les ordres de bases, cela vous sera bien plus utile, à vous et à lui.

Lui apprendre le « Assis »

L’ordre « assis », pour que le chiot s’assoit, face à vous, à côté de vous lorsqu’il est en laisse et qu’il faut s’arrêter, à distance, à terme il doit tenir la position assise jusqu’à ce que vous lui demandiez d’en changer… Utile pour tenir le statique et recentrer l’attention de son chien.

Lui apprendre le « Coucher »

L’ordre « couché », pour que le chiot se couche, face à vous, à côté de vous, à distance, à terme il doit tenir la position couchée jusqu’à ce que vous lui demandiez d’en changer… Utile pour tenir un statique prolongé, pour le medical training…

Lui apprendre le « Pas bouger »

L’ordre « pas bouger », pour que le chiot s’immobilise, à proximité ou à distance, à terme il doit tenir la position immobile jusqu’à ce que vous lui demandiez d’en changer… Utile pour tenir un statique, associé à un « stop » cela s’avère très utile en balade.

Lui apprendre la « Marche en laisse sans tirer »

La marche en laisse sans tirer, pour que le chiot vous suive et s’accorde sur votre rythme, il doit être à votre niveau, ni devant à tirer, ni derrière à freiner. Indispensable au quotidien pour les sorties en laisse, un confort pour votre chien et vous.

Lui apprendre la « Marche aux pieds sans laisse »

La marche aux pieds (libre), le chiot marche à vos côtés sans être tenu en laisse, il ne se laisse pas distraire et adapte son rythme en fonction du votre. Utile en balade lorsqu’on ne veut pas rattacher mais que l’on souhaite garder son chien à proximité.

Lui apprendre « Le rappel »

Le rappel aux pieds permet de faire revenir son chien à distance, indispensable en balade si on souhaite lacher son chien. Certainement l’un des apprentissages les plus important, c’est un indispensable si ou souhaite pouvoir lacher son chien. Pouvoir le rappeler pour prévenir un danger, une rencontre, …

La rééducation comportementale

Sevrage précoce, mauvaise expérience dans ses premiers mois, manque de sociabilisation, il arrive malheureusement que certains chiots aient dès leurs premiers mois développé des troubles du comportement. Pour cela votre comportementaliste peut vous guider vers des solutions afin de rééduquer en douceur votre chiot.